24 avril 2010

L'Avenir est notre poubelle : L'alternative de la décroissance

de Jean-Luc Coudray Broché: 140 pages Editeur : Editions Sulliver (4 mars 2010) Collection : Idées libres Langue : Français ISBN-10: 2351220625 Que nous disent les feux rouges ou la carrosserie de notre imprimante ? Pourquoi les magazines pour enfants tutoient-ils leurs lecteurs ? Pourquoi avons-nous des nains de jardin et des nounours ? Y a-t-il une publicité invisible ? Pourquoi la croissance empêche-t-elle de penser ? De quoi libère le libéralisme ? Pourquoi sommes-nous condamnés au travail ? Quel... [Lire la suite]
18 novembre 2009

L'Europe sociale n'aura pas lieu

de François Denord et Antoine Schwartz Poche: 138 pages Editeur : Liber (7 mai 2009) Collection : RAISON D'AGIR Langue : Français ISBN-10: 2912107482 A l'instar de Nessie, le sympathique monstre du Loch Ness, l'Europe sociale soulève les passions sans que jamais son existence n'ait pu être prouvée. Dans les eaux glacées du grand marché, ses chances de survie sont pourtant minces. Sa mythologie n'a qu'une raison d'être: elle insuffle un supplément d'âme à une Europe qui flotte en apesanteur, au-dessus... [Lire la suite]
Posté par vegman à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2009

Le libéralisme

Le libéralisme fera donc de la logique de la firme l’alpha et l’oméga des politiques économiques et d’entreprise. La vision du monde se restreint aux contraintes qui pèsent sur l’entreprise. Cette microéconomie envahit nos sociétés. Elle conduit à considérer les chômeurs, les pauvres comme des délinquants en puissance, elle change notre regard sur la société et les êtres humains. Elle tue l’imagination. C’est une société du mépris véhiculée par la justification des inégalités via cette « société du risque » - seulement pour les... [Lire la suite]
Posté par vegman à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juin 2009

Réformisme, libéralisme

Le « réformisme » au sens fort du terme est une stratégie de réalisation du socialisme par un ensemble de réformes anticapitalistes pour arriver sans révolution au socialisme. Son théoricien le plus célèbre, grand commentateur de Marx, Éduard Bernstein, ne se lit plus et est absent des débats actuels. Son célèbre adage « le mouvement est tout », n’est même plus dans les esprits. Les redécouvertes se font partiellement, empiriquement. La « communication » prend le pas sur la conceptualisation. Les mots, à force d’être utilisés... [Lire la suite]