L’affaire de Karachi atteint le sommet de l’Etat français. Un rapport de synthèse de la police luxembourgeoise de janvier 2010 désigne nommément Nicolas Sarkozy comme ayant été l’architecte, en 1994, d’un dispositif occulte au Luxembourg qui aurait été utilisé pour le financement illicite de la campagne présidentielle de son mentor Edouard Balladur grâce aux ventes d’armes.

«Une partie des fonds qui sont passés par le Luxembourg reviennent en France pour le financement de campagnes politiques françaises», affirment les policiers luxembourgeois (...)

http://www.mediapart.fr/journal/france/020610/karachi-la-police-luxembourgeoise-met-en-cause-nicolas-sarkozy

Un rapport de synthèse de policiers luxembourgeois évoque, dans une note versée dans l’enquête sur un espionnage informatique présumé à la Direction des Constructions navales (DCN), un financement occulte de la campagne d’Edouard Balladur en 1995, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

Ce document, daté de janvier 2010 et révélé par Médiapart, a été versé au dossier instruit par les juges financiers Jean-Christophe Hullin et Françoise Desset "en fin de semaine dernière", a-t-on précisé de même source.

Ce rapport de synthèse des policiers luxembourgeois rappelle que le président Nicolas Sarkozy a "directement" supervisé, lorsqu’il était ministre du Budget d’Edouard Balladur entre 1993 et 1995, la constitution de la société Heine, basée au Luxembourg et par laquelle transitaient les commissions, légales jusqu’en 2000, sur des contrats d’armement.(...)

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gmYmL-t3NmYgLaoTpfy3rWQU69VA

Le clan Balladur-Sarkozy (1993-1995) :

le Premier ministre Edouard Balladur,

son directeur de cabinet : Nicolas Bazire,

le ministre du Budget Nicolas Sarkozy,

le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy : Brice Hortefeux,

le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua,

le ministre de la Défense François Léotard,

le directeur de cabinet de François Léotard : Renaud Donnedieu de Vabres,

le conseiller de François Léotard : Hervé Morin.

source: Bellaciao