10 novembre 2008

Corrida, une solution finale

IHANNA / REUTERS ¦ Manifestation anti-corrida � Madrid, Espagne, le 22 juillet 2007.

Il n' y a que les barbares pour appeler  la mise à mort du taureau de l'art. A croire que ces tortionnaires veulent se venger des mouches qui les ont humiliés quand ils étaient petits....
Et si on mettait à la place du taureau une femme ou un homme est-ce que cela restrerait de l'art dans l'esprit étroit de ces sous hommes? S'attaquer à un animal et lui causer de la douleur est aussi criminel que de tuer quelqu'un de sang froid. Mais hélas, la justice des hommes s'adapte aux concepts religieux du judéo-christianisme. D'où l'inexistence des tribunaux pour défendre les animaux.

Damien Préault

Posté par vegman à 21:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Corrida, une solution finale

    Faut aussi aller faire un tour dans les abattoirs, hein !

    Posté par Fernand, 19 novembre 2008 à 12:37 | | Répondre
  • Je crois que vers le 19 siecle les Anglais avais des tribunaux pour animaux dont je crois que un procès avait eu lieu par cause d'homicide d'un des huits corbeaux de la toure de Londre.

    Posté par Vincent-Pierre, 24 mai 2009 à 03:36 | | Répondre
  • il faut arréter

    Il faut arréter , moi j'aime les corridas. Sa fait partis de la culture espagnol ( plutot d'andalousie ).J'aime assistée au corrida, cette ambiance avec la musique , le toreador ... , ce spectacle. Il y a plus horrible que sa, va voir un peu ce qui se passe ailleurs, pfff. C'est pas pire que les abbatoires, ou les taureaux et autres animaux meurt par milliers.

    Posté par Fanny, 29 avril 2011 à 19:16 | | Répondre
Nouveau commentaire