17 octobre 2010

De l'inéluctable délabrement du capitalisme

Il faut souhaiter que l’agonie du capitalisme soit aussi douce que possible et que la sagesse des peuples (à laquelle nous devons croire) permette l’aménagement d’une nouvelle humanité aux prises avec d’immenses difficultés, mais active, solidaire et paisible. Malheureusement, aucune force sociale ou politique n’est actuellement en mesure de prendre le relais pour accompagner la société selon une transition pacifique vers une réorganisation appropriée. Comprenons que les problèmes seront imposés par le réel matériel, la « nature »,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2010

Eco... gaspillage

Le changement climatique est aujourd’hui un thème d’actualité qui revient presque quotidiennement dans la presse non spécialisée.  Son évocation va de pair avec des solutions livrées « clé en main » sans que soit envisagée la moindre remise en cause de l’ordre économique fondé sur l’idée d’abondance énergétique, avec les illusions qu'elle crée et le gaspillage qu’elle génère. Aurélien Bernier,  Ne soyons pas des écologistes benêts, p. 26, 2010 © mille et une nuits/ Coll. Les petits libres
Posté par vegman à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2010

Ne soyons pas des écologistes benêts

Aurélien Bernier et, Michel Marchand Broché: 128 pages Editeur : Fayard/Mille et une nuits (25 août 2010) Collection : Les Petits Libres Langue : Français ISBN-10: 2755505648 (prix: 3.50 euros) Militants associatifs ou politiques, les écologistes benêts sont ceux qui voient le mondeà travers la seule crise environnementale, en oubliant la crise sociale. Ceux qui défendent une écologie qui ne serait « ni de droite ni de gauche » (Daniel Cohn-Bendit). Ceux qui prétendent sauver les écosystèmes sans mettre... [Lire la suite]
05 octobre 2010

Cachez-moi cette nature!

En fait, le combat pour la nature est jugé intolérable parce qu’il remet en cause la position centrale de l’homme. Il défend à travers la nature sauvage, une idée de la liberté trop subversive au goût des néolibéraux car comme le disait Robert Hainard, artiste naturaliste suisse : « Rien de ce qui donne un sens à la vie, temps libre, espace libre, nature libre, ne peut être préservé dans une société libérale. La liberté de la concurrence dévore toute les autres ». Par conséquent, il n’est pas étonnant de voir des défenseurs de la... [Lire la suite]
Posté par vegman à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 octobre 2010

L'écologie, une valeur sûre

Pour l’instant le nationalisme, le racisme, la religion et le capitalisme sont ensemble ou séparément des valeurs plus sûres pour mener l’humanité à sa perte que l’écologie. Ce n’est pas l’écologie, en tant que science ou en tant que mouvement de pensée, qui fait courir un risque à l’humanité, mais l’homme lui-même dans sa croissance aveugle et suicidaire. Jean-Claude Génot, [reprenant une thèse de Hans Jonas dans « Le principe responsabilité] in La nature malade de la gestion, p. 51, 2008 © Sang de la Terre
Posté par vegman à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,