31 mai 2010

L’intervention de Noam Chomsky à Paris

Texte de la conférence donnée par Noam Chomsky au théâtre de la mutualité le samedi 29 mai 2010. La captation sonore des diverses interventions et des questions de la salle est disponible à la fin du texte, ci-dessous.

Parmi les thèmes apparaissant dans le titre, ce qui est le plus important dans mon esprit, et je présume dans le vôtre également, ce sont les défis pour aujourd’hui ; ils sont en effet bien réels et à certains égards effrayants. Certains défis concernent même la survie des espèces si l’on parle des armes nucléaires et des menaces pesant sur l’environnement, ces sujets traités lors des récentes conférences de Copenhague sur le climat et de New York sur le Traité de Non-Prolifération (TNP), avec dans les deux cas des résultats qui ne sont guère favorables. Parmi les autres défis importants, on trouve l’avenir de l’Union Européenne (actuellement très incertain) et le rôle des économies émergentes et leurs différentes configurations dans un monde qui se diversifie, avec l’Organisation de coopération de Shanghai, les BRIC [Brésil, Russie, Inde, Chine], l’Union des nations sud-américaines (Unasur) et d’autres. A une autre échelle, la financiarisation de l’économie américaine et des autres économies de premier ordre (étroitement liée à la montée d’un système de production asiatique) a eu un impact majeur sur nos sociétés et le système mondial. Pour prendre un exemple, Martin Wolf, le très respecté commentateur du Financial Times, approuve la conclusion selon laquelle l’origine de la crise des dettes publiques mettant en danger la survie de la zone euro « est la débauche passée de larges segments du secteur privé, en particulier du secteur financier ». Les marchés financiers, écrit-il, « ont financé l’orgie et maintenant, dans la panique, refusent de financer l’assainissement qui en découle. A chaque étape, ils ont agi de façon procyclique », transformant la crise en une catastrophe potentielle. L’économiste John Talbott ajoute : « Si quelqu’un doit être blâmé pour ces crises, ce sont les banques qui ont trop prêté et ce sont donc elles qui devraient payer le prix fort de la restructuration. » Or, au cours de la crise actuelle et contrairement aux pratiques antérieures, le ministère des finances américain a adopté un plan de sauvetage pour l’Europe, qui est un système inventé au cours de la crise actuelle par la Réserve fédérale américaine [FED] et le ministère des finances a garanti aux banques de s’en sortir indemnes. Aux Etats-Unis, les effets à long terme pour le pays incluent une stagnation pour une majorité de la population et une croissance radicale des inégalités, avec des conséquences potentiellement explosives. Le pouvoir politique des institutions financières bloque toute réglementation sérieuse, si bien que les crises financières régulières que nous avons connues ces trente dernières années deviendront donc probablement encore plus sévères.

Poursuivre l'intégralité du texte:

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-05-31-Chomsky

Posté par vegman à 21:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur L’intervention de Noam Chomsky à Paris

    Autres conférences

    Bonjour, j'étais aussi à la Mutualité et j'ai beaucoup apprécié la conférence de Noam Chomsky. Je me permets d'indiquer plusieurs billets récents que j'ai mis sur mon propre blog:
    http://alainlecomte.blog.lemonde.fr/
    qui concernent davantage les conférences que Chomsky a données concernant la linguistique et la philosophie. Je me permets de le faire parce qu'il me semble qu'il est nécessaire d'avoir une vue globale sur les multiples aspects de la pensée de Chomsky. Par ailleurs, ces billets de blog (sur la plateforme offerte par Le Monde) me paraissent condamnés à être un peu trop passés sous silence, comme s'il ne convenait pas d'accorder trop d'importance à Chomsky....ce que je trouve très dommage.

    Posté par Alain L., 04 juin 2010 à 08:51 | | Répondre
Nouveau commentaire