02 décembre 2009

Entropia, N° 2 : Travail et décroissance

de André Gorz, Serge Latouche, Laurent Cordinnier, Serge Guibert, Collectif

  • Broché 224 pages
  • Editeur : Parangon (22 mars 2007)
  • Collection : ENTROPIA
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841901653
  • La question du travail réunit toutes celles de notre temps d’intranquillité. La crise sociale, la crise écologique et la crise des valeurs culturelles ont fissuré l’ancien édifice qui abritait les vertus qu’on prêtait naguère au travail.
    Pour sortir de l’impasse dans laquelle le « funeste credo de croître » sans limites nous a entraîné, il apparaît évident qu’il faut revisiter l’immémoriale interrogation sur la finalité des activités humaines. Si l’approche économique a pour tâche d’analyser rigoureusement les lignes de fractures et les failles d’inhumanité que révèle le travail aliéné, elle doit s’enrichir par une vision audacieuse et des propositions désirables afin de réorienter notre anthropologie de la vie quotidienne, de retrouver un sens fraternel et un horizon dégagé des absurdités présentes.
    L’idée de décroissance, au-delà de son caractère bravant l’air du temps, réanime notre lucidité et remet le travail à sa juste place, à côté de l’œuvre et de l’action, pour que chacun puisse, dans un même élan, rechercher son autonomie et son accomplissement. Démarches volontaires et inséparables, certainement, du bouleversement radical de la société dans laquelle nous ne cessons d’apprendre et d’exercer « le métier de vivre »

    SOMMAIRE

    Décroissance et travail, Jean-Claude Besson-Girard
    Décroissance, plein emploi et sortie de la société travailliste, Serge Latouche
    Désaliéner le travail pour économiser les ressources, Jean-Marie Harribey
    Produire moins, produire mieux, préserver l’emploi, Laurent Cordonnier et Franck Van de Velde
    Crise mondiale, décroissance et sortie du capitalisme, André Gorz
    André Gorz ou le refus de la domination du travail, Françoise Gollain
    L’effacement du travail, une approche anthropologique, Geneviève Decrop
    Activité humaine ou travail inhumain, Maurizio Pallante
    La dégradation du travail collectif, Paul Ariès
    Féminisme, décroissance et travail postmoderne, Bernard Guibert
    La supercherie de l’externalisation des tâches domestiques, Sandrine Rousseau et François-Xavier Devetter

    Hors champ
    Lip, les effets formateurs d’une lutte collective, Charles Piaget
    La technique et le « rez-de-chaussée de la civilisation », Daniel Cérézuelle
    Comment sortir de l’industrialisme ?, Jean Monestier
    De la cécité volontaire? François Brune
    Les mésaventures d’un objectif de croissance, Willem Hoogendijk
    Les claques du vent de la pensée sauvage, Jacques Fradin

    Commentaires sur Entropia, N° 2 : Travail et décroissance

    Nouveau commentaire