MOSCOU - Le corps d'un militant russe des droits de l'homme, disparu depuis deux mois, a été retrouvé le 10 juillet, annonce l'organisation à laquelle il appartenait.

Andreï Koulaguine dirigeait l'antenne de l'ONG Spravedlivost (Justice) en Carélie, à un millier de km au nord de Moscou.

"Le corps d'Andreï Koulaguine, résidant à Petrozavodsk, a été retrouvé le 10 juillet dans une carrière proche du quartier de Klioutchevaïa, à Petrozavodsk", a déclaré une source au sein des forces de sécurité de Carélie, citée par l'agence Interfax.

Aucune mention n'était faite des causes du décès.

L'agence Interfax cite également une source policière qui affirme que Koulaguine avait des antécédents judiciaires et était impliqué dans des affaires de mauvaise gestion.

"Le corps de Koulaguine a été retrouvé dans une sablière proche de Petrozavodsk. Il était porté disparu depuis le 14 mai", écrivait pour sa part Andreï Stolbounov, le directeur de Spravedlivost, sur le site internet de l'ONG.

"Koulaguine a été vu pour la dernière fois après avoir quitté son domicile à une heure tardive à la suite d'un appel téléphonique qu'il avait reçu. Le dernière personne à l'avoir vu est le chauffeur de taxi qui l'a conduit à un café", rapporte Stolbounov.

"Il était activement engagé dans des discussions avec le ministère local de la Justice sur les moyens d'humaniser les conditions de détention", a ajouté Stolbounov.

Ce dernier a demandé une enquête complète sur les circonstances de la mort de Koulaguine, qui dirigeait le bureau de Petrozavodsk depuis sa création en 2007.

La découverte de son corps survient une semaine après l'assassinat d'une autre militante des droits de l'homme, Natalia Estemirova.

Source: L'express