Pourquoi L214 ?

En 1976 les animaux sont pour la première fois explicitement désignés comme "êtres sensibles" dans la loi française. C'est l'art. L.214-1 du Code rural. Les implications éthiques de la sentience animale sont considérables. Pour l'heure, elles n'ont été sérieusement prises en compte ni dans les pratiques ni dans le droit.

L'association L214 s'inscrit dans le mouvement de refus du spécisme*.

Les campagnes de L214 ciblent des pratiques nocives pour les animaux et représentatives des problèmes généraux posés par la production de viande, dont L214 prône l'abolition.

L214 a été fondée par des militants végétariens pour les animaux de l'équipe de Stop Gavage, campagne pour l'abolition du foie gras qui se poursuit dorénavant au sein de L214.

Campagnes ciblées

  • L’association constitue des dossiers solidement documentés : enquêtes sur le terrain, étude des publications scientifiques et professionnelles, analyse des textes réglementaires.
  • Sur cette base, des actions sont menées en direction du public, des entreprises et des institutions.

  • L214 coopère avec de nombreuses associations locales, nationales ou étrangères.
  • Chaque campagne est une occasion de soulever le débat sur la place accordée aux animaux dans notre société.

Informer et donner à voir

L214 a réalisé de nombreuses images diffusées sur de grandes chaînes montrant notamment l’élevage intensif des lapins et le gavage industriel des canards. L214 publie des informations sur son site Internet, édite des vidéos, des tracts, des brochures. L’objectif : dévoiler la réalité des élevages et des abattoirs.

Consommation responsable

L214 encourage les consommateurs à adopter une attitude d’achat responsable, au mieux en se passant de produits d’origine animale, au minimum en réduisant leur consommation de tels produits et en refusant ceux issus des élevages intensifs.

Vers une civilisation sensibiliste

Le changement passe aussi par l’évolution de nos valeurs et institutions collectives. Les animaux doivent être mieux protégés par la loi. L214 soutient les initiatives allant dans ce sens.

L214 souhaite que notre société en arrive à reconnaître que les animaux ne sont pas des biens à notre disposition, et ne permette plus qu’ils soient utilisés comme tels. Ils sont eux aussi des habitants de cette planète et leurs intérêts méritent considération.

Retrouvez une présentation de l'association sous forme d'un dépliant téléchargeable. Il est également disponible dans la boutique.

Un entretien avec L214, publié en septembre 2008 dans la revue de l'AVF, présente également les objectifs et le travail de l'association.

Une interview diffusée sur Alternative FM le 5 février 2009 revient sur les objectifs de L214 et sur la campagne "lapins" menée par l'association depuis le printemps 2007.

* Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme est à la race : ignorer les intérêts de certains, au bénéfice d'autres, en invoquant des différences sans lien avec ce qu'elles sont censées justifier.

Exemple d'attitude spéciste : considérer que, parce qu'il n'appartient pas à notre espèce, la souffrance (mutilation, cages...) ou la vie d'un animal (abattoirs, corridas...) comptent moins que le plaisir qu'on en tire : viande, divertissement...

Pour plus d'info:  http://www.l214.com/