17 mai 2009

Campagne contre l'homophobie

Le 17 mai, c'est la journée mondiale contre l'homophobie. Le Collectif contre l'homophobie a mis en place pour la première fois une campagne nationale, avec un slogan plutôt fort : "L'homophobie tue" :

la campagne du Centre contre l'homophobie

la campagne du Centre contre l'homophobie

De son côté, l'association Sos Homophobie fait l'actualité et publie ce jeudi son rapport annuel.

En 3 points, les axes principaux du rapport:

1
. L'homophobie, surtout au travail

journée mondiale contre l'homophobie En 2008, le premier motif des appels qui lui sont parvenus a concerné une fois encore le milieu professionnel (16% des 1.246 témoignages recueillis en 2008, contre 17% en 2007).

A écouter, le témoignage de Pierre sur France Info:

"C'est plus difficile dans les petites boîtes. J'étais dans un petit bureau d'études, et le patron s'est avéré avoir des idées assez conservatrices, et quand il a appris que j'étais homosexuel, ça s'est très très mal passé.

Dès qu'il a su, il m'a convoqué directement dans son bureau, pour me dire qu'il n'approuvait pas mon choix de vie, et que j'aurai dû lui dire plus tôt.

Pendant plusieurs jours il ne m'a plus dit bonjour [...], je n'avais plus de dossiers qui m'étaient confiés, et manque de pot pour moi j'étais en CDD, mon CDD arrivait à échéance à la fin du mois. Je n'étais pas le seul dans ce cas là, moi je n'ai pas été renouvelé, mais toutes les personnes qui sont restées et qui n'étaient pas en CDI ont eu un CDI le mois d'après, après mon départ"

2. L'homophobie, montée en flèche sur le net

Nouveaux médias, nouveaux modes d'expression et aussi de défoulement et de discrimination, le rapport pointe aussi sur le fait que la part des discours homophobes sur Internet (15% en 2008 contre 11% en 2007), est en forte hausse.

"C'est un lieu de l'anonymat où se déchaînent des propos homophobes d'une très grande violence", a déclaré en conférence de presse Jacques Lizé, le président de l'association.

Marion Lemoine, corédactrice en chef du rapport, estime qu'"il reste très difficile de faire bouger les lignes".

Dans le même sens, le centre Wiesenthal s'est inquété de l’utilisation croissante des réseaux sociaux, et notamment Facebook, par les extrémistes. L’ONG a enquêté sur "10.000 sites problématiques, réseaux sociaux, portails, blogs, forums de discussion, vidéos et jeux qui font la promotion de la haine raciale, de l'antisémitisme, de l'homophobie et du terrorisme".

Seul point "positif", toujours dans le rapport de SOS Homophobie, le fait que les agressions physiques, en 2008, ont sensiblement baissé par rapport aux six années précédentes. Elles ont le plus souvent été le fait du voisinage (26% des cas), commis dans des lieux publics (25%) ou par la famille (15%).

3. L'homophobie, c'est aussi dans les stades

Ce que que met aussi en lumière le rapport, c'est l'homophobie dans le sport. Une loi du silence qui règne dans le sport, et dans le Football en particulier. Si les gays ne subissaient pas d'insultes dans les stades, pourquoi tant de sussès pour le Paris Foot Gay, premier club de football en France à réunir homos ou hétéros?

Toujours sur France Info, le témoignage d'Emmanuel :

"Déjà c'est trop d'injures, même entre eux c'est sale pédé, on va t'enculer, sur le terrain. De savoir que moi j'étais gay et qu'ils cassaient des gays, oui, je ne voulais pas qu'il le découvrent, et que je joue là bas. [...] [venir jouer au Paris Foot Gay] c'est venir jouer sans se sentir différent"

Carton Rouge à 'homophobie

Sur le site du club sportif, on peut lire :

"C’est [...] une association dont la démarche s’inscrit dans une logique de lutte contre les discriminations, dont l’homophobie. Le but de ce challenge est de faire évoluer les mentalités : un homo devrait pouvoir jouer au football sans avoir besoin de se cacher.
Il inscrit sa démarche dans une logique de combat contre les discriminations et a pour ambition de stimuler l'émancipation des gays et de promouvoir le « coming-out » de sportifs gays, en intégrant cette communauté dans le monde sportif."

(Sources: LeMonde.fr, France Info, Europe1.fr, Sos Homophobie)

A lire aussi :
- L'homosexualité à l'école au quotidien...

Pour en savoir plus :
- Programme : la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie en France
- le Paris Foot Gay

Source: lepost.fr

Posté par vegman à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Campagne contre l'homophobie

Nouveau commentaire