de Henry David Thoreau

AuteurHenry David Thoreau
EditeurLe Grand Souffle
Date de parutionavril 2007
ISBN2916492399

Inédit, traduit pour première fois en français, le premier essai d'Henry D. Thoreau est enfin rendu public.

«Peut-on vivre impunément enfermé dans un monde artificiel, sans contact avec l'environnement naturel ?»

Michel Granger.

«Le jeune Thoreau ouvre déjà une brèche de résistance à nos sociétés de contrôle».

Didier Bazy.


Extrait du livre :
Le Diogène américain est né. Le Rousseau du Nouveau Monde a pris la parole. Après Antigone, Socrate et La Boétie, une étoile du matin vient de voir le jour outre-Atlantique. Ses lumières éblouiront de mille feux les marcheurs, nourriront les résistants au gouvernement civil, lutteront contre l'esclavage et la peine de mort, berceront les poètes, donneront du grain à moudre aux amoureux de la nature, ouvriront des voies vers l'Orient. Tolstoï, Romain Rolland, Giono, Gandhi, Martin Luther King, Ernesto Guevara, Hannah Arendt, Kenneth White capteront ses rayons. Postérité éclatée ? La lumière doit traverser bien des brouillards.

Les oeuvres ultérieures de Thoreau ne manquent d'unité que pour les esprits simplistes, réducteurs et bornés. Les écrits de Thoreau sont complexes, para­doxaux et excentriques, selon l'excellente formule de Michel Granger, son éminent spécialiste français. Traversés par un très imposant journal qui reste à ouvrir, les ouvrages de Thoreau gardent encore bien des secrets.

C'est peut-être une pieuse illusion, mais nous pensons que l'épure, voire une ébauche, de cette boîte de Pandore s'est dessinée dans ce court mais intense essai d'un jeune Thoreau déjà mûr. David Henry est décidé.